logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/06/2012

Le goulag

La Sibérie  a la triste réputation d'être un pays d'exil et de bagne, les camps de concentration étaient présents partout. Le régime soviétique avait ainsi recours à une main d'oeuvre gratuite et socialement inexistante à des fins productives. Les déportés n'étaient pas toujours coupables, ils pouvaient être de simples suspects. C'était des ennemis imaginaires pris au hasard : paysans, opposants, artistes, ingénieurs, innocents, droits communs, groupes ethniques ...... Toute la société russe était présente. Ceux qui gênaient le régime en place se retrouvaient  condamnés aux travaux forcés. Les camps spéciaux "n'accueillaient " que les prisonniers politiques astreints aux travaux forcés jusqu'à élimination pure et simple. La délation cassait les solidarités, la torture gratuite brisait les corps, les peines étaient prolongées sans d'autre raison que les nécessités d'un chantier et la faim était savamment  organisée.


La dislocation des camps s'amorce avec la mort de Staline en 1953. Le système abandonne la répression de masse et se concentre sur les dissidences minoritaires. Les hôpitaux psychiatriques sont chargés de remettre ces citoyens dans le droit chemin. Leur sort n'est pas plus enviable.
Il a fallu de nombreuses années pour que le monde entier découvre l'enfer qu'ont traversé ces hommes et ces femmes dont la seule faute était de ne pas être d'accord ou de ne pas se trouver au bon endroit, au bon moment.


Quand nous sommes un peu indisciplinés, Aldar, notre sympathique guide russe nous menace du goulag, ce qui remet tout en ordre. Si vous êtes sans nouvelle de l'expédition, allez voir de ce côté. On ne sait jamais, ce ne sont peut-être pas que des intimidations !!!!

 

Aldar-notre-guide-russe.jpg

Ca a l'air de l'amuser drôlement, pas nous.


Commentaires

Aldar ? Ah, méfiez-vous de celui-là (si votre "petite eau" est pas rangée), il est terrible le bouriate, bien que ne s'appelant pas Yvan. D'ailleurs y vend rien du tout, mais il donne bien du plaisir lorsqu'en soirée il raconte ses histoires passionnantes sur la vie en Sibérie ; demandez-lui (par exemple) comment on fait l'hiver pour aller faire ses besoins sans risquer que les loups viennent vous renifler le pantalon ... ou combien de bouteilles de vodka pour un mariage sibérien ...

Pour les regrets et les frustrations que vous nous causez, je me laisserais bien aller à vous condamner à mon tour, non au goulag, mais à transmettre à Aldar notre meilleur souvenir !

Bonne route et continuez à nous abreuver de cette vie là qui a été la nôtre ... qui l'est toujours dans la tête !

Amicalement,

AnneGil

Écrit par : AnneGil | 28/06/2012

On espère avoir de vos nouvelles ;)

Écrit par : Delphine & Mickaël | 28/06/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique