logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/08/2012

La gastronomie chinoise

Nous vous proposons une petite promenade gastronomique à travers le pays. Scorpion grillé, larve d'abeille frite, méduse séchée, vessie natatoire de poisson, serpent grillé, bouilli ou en sauce, tel pourrait être notre menu. Et le chien, nous diriez-vous ? Selon un proverbe humoristique : "Les Chinois mangent tout ce qui possède quatre pieds, sauf les tables et les chaises". Oui, il est très calorique et même onéreux. Le riz et les nouilles ne font pas défaut, non plus.

A Pékin et sa région, productrice de blé, nous trouvons des galettes, crêpes, beignets, petits pains et pâtes. Dans les régions proches de la mer, coquillages et produits marins sont au menu. Sur le marché de Xingping, une carte différente : ragondins, renards, serpents, hérissons, cerfs, grenouilles, moineaux et même crocodiles d'un élevage voisin feront votre bonheur.

Allons donc tester tout ceci. Pour commencer, notre difficulté première est de trouver du pain, éternel problème français. Faute de mieux, nous nous rabattons sur du pain de mie. L'eau minérale est proposée partout, mais souvent en petites bouteilles. La bière ne fait pas défaut, les gros buveurs trouveront leur compte : bouteilles de 600 ml. La viande sur les marchés n'étant pas en vitrine réfrigérée, nous préférons la prendre dans les supérettes lorsque le rayon existe.  Nous jouons plutôt côté prudence, nos estomacs européens risquant de protester. Sinon, c'est régime saucissonnerie, pas toujours idéal. Le rayon fruits et légumes est assez variés : pommes, pêches, bananes, prunes, fruits locaux, tomates, pommes de terre, choux, choux fleurs et autres inconnus. Les conserves sont une énigme lorsque l'étiquette est en chinois et qu'il n'y a pas de photo. La gamme des produits laitiers est assez pauvre, pas de beurre ou très occasionnellement mais le lait est tout de même présent.

Côté restaurant, la théière ouvre le bal. Les Chinois boivent du thé tout au long du repas, il est d'une platitude déconcertante. Sur la table, des assiettes de viandes panées et passées à la friture ou en sauce accompagnées de légumes sont posées les unes après les autres. Les petites brochettes sont délicieuses si elles ne sont pas trop épicées. Le sempiternel riz trône au milieu du plateau tournant. Quelles crudités apportent une touche  de fraîcheur. Les raviolis sont garnis de viandes parfumées de différentes épices.  Quand vient le dessert, c'est surprise à chaque repas : pastèque, pastèque et encore pastèque. En flânant dans la rue, nous trouvons des sortes de galettes ou beignets garnis de viande, un choix de gâteaux secs, des mini brochettes entre autres. Lorsque nous étions à Pékin, le petit déjeuner de l'hôtel nous a ravis : du pain français, du pain campagnard, des viennoiseries, des confitures, du beurre (et oui), des produits laitiers, des fruits et toute la gamme des plats chinois. Une semaine de séjour n'aurait pas suffit pour tout goûter. Il est vrai que nous avons séjourné dans un palace très haut de gamme.

DSCI5851.JPG

P1050718.JPG

P1050721.JPG

P1050724.JPG

P1050728.JPG

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique