logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/08/2012

Le Kazakhstan : le 15 août et suivants

Nous avions disparus des écrans radars depuis quelques jours, l'alerte avait été donnée et les recherches entreprises. Nous voilà repérés au fin fond du territoire Kazak. Voici donc les dernières nouvelles :
Notre absence était organisée. Arrivés au Kazakhstan, nous nous sommes arrêtés au centre spatial international russe de Baïkonur pour une visite du cosmodrome. Secret d'état oblige, vous comprendrez si nous ne vous communiquons ni l'adresse complète, ni le point GPS, ni les photos du site. Nous ne parlerons même pas sous la contrainte. Sachez qu'il se situe près de la mer d'Aral. Les vols habités, les satellites et de nombreux tirs partent d'ici,. Treize nations y compris la France, travaillent sur un programme commun Interkosmos. Pour le prochain lancement auquel nous allons assister, il nous a été répondu gentiment : " laissez-nous vos coordonnées, nous vous contacterons".
La suite de notre aventure :
Quittant Tachkent où nous étions arrivés par avion la veille, nous passons sans encombre les frontières. Ce sont les retrouvailles : tout d'abord Aldar, notre guide sur toute la Russie, puis l'équipe d'Atypik, venue faire les repèrages sur le Kazakhstan la semaine dernière suite au changement de circuit, et enfin le bus que nous avions eu à l'aller vers la frontière avec son superbe pare-brise fissuré dans tous les sens, sa climatisation "au naturel" et la même couche de poussière aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur. Malgré tout, il nous conduira sans problème au lieu de stationnement des camping-cars.
A 15H, c'est le départ sous escorte policière pendant quelques kilomètres. Nous roulerons en convoi sur un circuit difficile. Enfin, dernières retrouvailles, les routes russes du mois de juin, vous connaissez ? Elles sont de retour avec leurs saute-moutons, trous béants, montagnes, pics, sillons, vagues et broderies à larges découpes. Dans les turbulences routières, notre réveil a fait également un super saute-mouton au dessus du lit pour atterrir au milieu du camping-car. L'aiguille des secondes est restée sans voix : après s'être décrochée de son axe, elle est retombée sèchement au fond du cadran. Y a -t-il un horloger dans l'équipe ? Bien sûr que oui, nous voilà sauvés. A 19 H, le mercure flirte avec les 40°.

P1070900.JPG

P1070901.JPG


Le 16, 17, 18 et 19 août : Journées "hot", avec une succession de routes passables, mauvaises, très mauvaises et des pistes indescriptibles, des risques d'ensablement, épreuves  pour les hommes et les véhicules. Tout près, le long ruban noir asphalté semble nous narguer alors que des engins de chantier s'activent sur cette construction qui reliera la Chine (encore elle) à l'Europe. De temps en temps, nous avons le droit d'y faire quelques kilomètres, histoire de nous mettre l'eau à la bouche. Le paysage désertique caillouteux, sablonneux ou marécageux n'offre pas d'intérêt particulier. Il est étonnant de trouver de nombreux cimetières musulmans dans ce désert avec de belles bâtisses, le choix pour ne pas être dérangé par les vivants, sans doute. Plus réjouissant, un couple de jeunes mariés Kazak s'apprête à festoyer ce vendredi.

P1070924.JPG

P1070936.JPG

Les cimetières sont monumentaux.

P1070950.JPG

Jeunes mariés à Aral.

Nous sommes à Aral, ville portuaire, jadis au bord de la mer du même nom. Hélas, la mer d'Aral  s'est assèchée des 3/4 de son volume après le détournement de 2 grands fleuves pour permettre l'exploitation des champs de coton en Ouzebékistan. Son niveau a baissé de 16 mètres et sa surface est réduite de moitié.  Sa salinité a provoqué la disparition des poissons, entraînant la paupérisation de nombreuses villes et villages vivant de la pêche. Le sel balaie les sols, les rend incultes, de nombreuses maladies respiratoires gagnent la population et le désert s'étend davantage. Les températures qui oscillaient entre -25 et +35, atteignent maintenant -50 et +50. C'est la plus grande catastrophe écologique du 20ème siècle.

DSCI6731.JPG

                    Bâteaux et  grues attendant désespérément le retour de la mer.

Ci dessous, belles photos pour les touristes mais catastrophe pour les  Kazaks.

P1070937red.jpg


P1070970.JPG

P1070974.JPG

                                            Nous avons marché sur la mer de sel.


Parlons aussi de notre stationnement peu reluisant dans le seul et unique hôtel de la ville. Nous pensons qu'il y a eu confusion entre parking et déchetterie. S'agit-il d'une mauvaise traduction ? Enfin, nous avons survécu.  Nous classerons ceci dans la catégorie : les gros imprévus imprévisibles du voyage. A part ça, tout va bien.
Ce matin, c'est égalité partout : à 7H, 26° dedans comme dehors. Un petit vent tente de rafraîchir l'air. A mi route dans ce pays, nous reculons notre montre d'une heure. Trois heures et pas mal de kilomètres nous séparent encore de notre mère patrie. Nous en avons fait 22000. En raison du changement de circuit sur l'Ouzbékistan, nous traversons le Kazakhstan avec étapes à Turkestan, Djusaly, Aral (ou Aralsk), Karabutak, Aktobe pour rejoindre Atyrau et reprendre le circuit normal jusqu'à la Russie. Ici, il n'y a pas grand chose à visiter.  En progressant vers l'est, nous commençons à trouver des cultures agricoles. Ce matin, nous avons rempli notre bouteille de gaz avec du GPL à 50 Tengues le litre, soit 0,25 euros, 5 euros la bouteille de gaz.  Cela laisse rêveur. Il est vrai que le pays possède gaz et pétrole sans compter.

                                Ci-dessous, cathédrale et mosquée d'Aktobe.

P1070977red.jpg

P1070980.JPG

P1070987.JPG

P1070978.JPG

Petites filles en costume de cérémonie.

 

Commentaires

Content de retrouver de vos nouvelles, nous avons vu qu'il y avait eu des malades dans l'équipe cette semaine, tout le monde est-il en forme maintenant ?
Ah ! les routes vont encore vous en faire voir de toutes les couleurs ! Si vous avez de la place, ramenez nous du gaz et du carburant car chez nous c'est devenu des produits en or cet été !!
Bonne route

Écrit par : sandrine | 19/08/2012

Bonjour, merci pour ces nouvelles, on commençait à s'inquiéter !
En effet quelle désolation pour la ville privée de son lac. C'est fou de voir les changements de températures que ça engendre !
Bonne continuation

Écrit par : Delphine & Mickaël | 19/08/2012

Vous revoilà en pleine aventure à nouveau avec des routes défoncées et difficiles,c'est sûr, il faut des chauffeurs chevronnés!!!
Quelle désolation, cette mer d'Aral, on en parle souvent dans les reportages télé et quelle tristesse pour les populations riveraines!!!
Ici, l'été revient,on parle de canicule dans toute la France mais en Bretagne ça va!, nous
bénéficions de l'influence océanique.
La rentrée scolaire approche petit à petit et je crois que de bonnes révisions feront du bien
à un petit garçon!!!
A bientôt et bon vent pour la suite!!!

Écrit par : marie-antoinette | 19/08/2012

A quelques minutes de notre grand départ à votre rencontre, un petit coucou et les regrets de voir le Khazakstan aussi triste qu'il y a 2 ans.

Bientôt, ce sera à vous de nous lire, notre site est prêt à recevoir nos récits, on espère qu'ils seront aussi intéressants que les votres. Première mise à jour ... dès qu'on auraune connexion!

Et rendez-vous le 5 "de visu" à Istanbul !

AnneGil

Écrit par : AnneGil | 19/08/2012

Anne et Gilles, nous nous souhaitons un bon voyage et nous serons très heureux de vous retrouver sur Istanbul.
Bonjour à tous les anciens du périple 2010 qui nous suivent. De notre côté, nous avons transmis les messages au fur et à mesure aux personnes que vous aviez nommées. Elles vous en remercient sincèrement.
Anne Marie

Écrit par : Anne Marie | 19/08/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique